Quelles répercussions l'idéologie extrémiste a-t-elle sur les cultures et traditions locales ?

120905-zawaya-photo

Des Panelistes

Elycheikh
Bio

L’Azawad, de la révolution à l'extrémisme (Commentaires: 2)

Par: Elycheikh Ahmed Telba

Les extrémistes se cachent derrière un faux masque de peur et de déni.

Au Mali, les groupes pseudo-islamistes méprisent le patrimoine culturel local au nom de la religion.

L’islam est… plus


Meghazi
Bio

Ils ont leur religion, et nous avons la nôtre (Commentaires: 0)

Par: Ali Meghazi

Les partisans de l’islam politique ou armé sont agressifs, verbalement et physiquement, contre les soufis. Ces derniers se concentrent sur les aspects spirituels de l’Islam et ne pratiquent la politique… plus


Souad
Bio

C’est la plus grande tentative de déformation visant nos sociétés (Commentaires: 1)

Par: Souad Assassi

On dit « idéologie extrémiste » comme si on essayait d’atténuer l’horreur des actes de violence commis par ces groupes transnationaux contre la sécurité d’autres sociétés. Ces groupes aspirent à… plus


Iqbal_photo
Bio

Les salafistes en contradiction avec l'islam tunisien traditionnel (Commentaires: 0)

Par: Iqbal Al Gharbi

Il n’est un secret pour personne que les salafistes ont toujours eu une vision étroite et une approche unidimensionnelle de l’identité du peuple tunisien.

Ils n’ont jamais accepté sa composante… plus


Vos commentaires

comments

Anonyme Il y a 6 mois

Il est évident, comme chacun sait, que Kadhafi apportait un soutien financier et en armes aux terroristes du Front Polisario. Par conséquent, le changement que connait la Libye est sans doute en faveur de la sécurité de notre cher pays. Merci aux rebelles de Libye. Des milliers de salutations aux peuples du Maghreb et à tout le monde arabe.

comments

Anonyme Il y a 6 mois

La paix soit sur vous. Ce qui émerge des mouvements survenus sur la terre du Printemps Arabe est que les islamistes ont été capable de gagner certaines choses, et sont sur la bonne voie pour en gagner d’autres, mais cette fois-ci ils ont géré cela à l’occidentale avec un soutien étranger qui semble superficiellement leur être hostile et qui, en réalité, leur est fidèle.

comments

khalfaoui.abderrahim Il y a 6 mois

Je pense que les idéologies extrémistes sont une conséquence de l’exclusion, ou une réaction à une situation caractérisée par l’exclusion et la marginalisation. La correction des cultures et des traditions locales pourrait être inévitable. Mais malgré cela, aucune nouvelle pensée ne pourra s’implanter si elle n’apporte pas de réponses aux questions de tous les jours et aux problèmes qui perdurent, comme la santé, l’éducation, le logement et la sécurité… Il est impossible de changer les cultures et les traditions sans changer les populations qui y sont attachées. Le Maroc n’est pas encore sorti de sa nature tribale et son ouverture correspond simplement à sa transformation en société de consommation. Un niveau qu’il n’a pas encore totalement atteint, à cause de la nature du système politique qui voit un besoin de stabilité. D’autre part, l’idéologie extrémiste est liée au terrorisme, et on peut même dire qu’elle l’a créé. Je peux donc affirmer que ce qui est en train d’être créé pour des raisons politiques disparaitrait si les conditions qui ont entraîné sa création disparaissaient. Je pense pouvoir dire sans me tromper que l’influence de l’idéologie extrémiste sur les cultures et traditions locales est minime, pour ne pas dire quasi-inexistante, puisque cette idéologie n’apporte pas de réponses aux questions que se posent chaque jour les citoyens, de façon logique d’une part et, d’autre part, en raison de la manière dont elle est “commercialisée”.

comments

Anonyme Il y a 6 mois

Je n’apprécie pas la situation en Libye.

comments

Anonyme Il y a 6 mois

En tant que femme algérienne, je n’aime pas la situation en Libye parce qu’ils agissent de façon totalement contraire à la Charia islamique.

comments

L’extrémisme n’est pas apparu à une période spécifique de l’histoire de l’homme, et n’est pas non plus le produit d’une étape particulière de l’histoire d’une nation, faisant cesser l’évolution et la croissance. Historiquement parlant, les idéologies extrémistes ont pu croître à cause de la tyrannie et de l’extrémisme dans la manière de gérer le développement quotidien de la vie des hommes. On lit souvent, dans le récit de l’histoire d’une nation, que de son sein émergent de nouveaux mouvements appelant à lever les restrictions sur la vie et les pratiques. Ceux qui épousent ces mouvements se sont sacrifiés et ont souffert des pires formes de torture, subi des meurtres et des déplacements. Si nous remontons de quelques siècles encore, jusqu’à l’époque sombre du Moyen-Age, nous voyons des peuples pauvres vivant dans la souffrance pendant qu’on vend des indulgences. L’illumination seule a permis de les sauver, un mouvement conduit par les les scientifiques illuminati qui avaient souffert de l’injustice de l’église et des seigneurs féodaux. Ceux qui ont épousé les idées de la Renaissance étaient considérés comme des extrémistes par les gouvernants, mais pour les illuminati, ces idées étaient une illumination car elles faisaient de l’homme la source de la créativité, de la réflexion et de la production. Je pense cependant que l’illumination ne visait pas à l’abandon coutumes, des valeurs et des traditions, je crois au contraire qu’elle les a embrassées et leur a insufflé un esprit plus dynamique et enthousiaste. C’est ce que nous constatons jusqu’à ce jour, entre les lignes des développements de la science, avec une précision supérieure et une évolution sans fin. Dans le monde arabe, des courants de pensée caractérisés par des principes nationalistes sont apparus, inspirés par les idées européennes. Ces courants ont rencontré l’opposition de militants issus des centre de pensée islamique, dans le Moyen-Orient arabe et le monde musulman. Cette opposition se fondait sur l’idée que seul le groupe des justes pourrait survivre aux bouleversements, idée apparue dans la péninsule arabique. Le roi d’Arabie Saoudite s’est appuyé sur cette idée pour prendre le pouvoir et s’emparer de la gouvernance, et s’est attaché à répandre cette idée par l’intermédiaire de pèlerins et d’autres moyens, jusqu’en Afrique du nord. La croyance visait d’une part à éliminer les pratiques abusives, et cela est juste. Mais la croyance selon laquelle toute autre chose relève de l’oeuvre des infidèles, ou tout au moins d’une hérésie, et selon laquelle nous ne devons avoir aucun rapport ni contact avec quiconque pense différemment, est une méthode suivie par les extrémistes. S’ensuivent l’éradication des hérésies, les superstitions et les croyances en des légendes qui plaisent aux public. Toutefois, à la lumière du fait de détenir des moyens de communication aujourd’hui,

comments

ces phénomènes se propagent rapidement, via des instruments de prolifération et de persuasion, et atteignent le grand public sans efforts majeurs. Ces phénomènes étaient pratiqués par les populations de la région du Maghreb. Ils ne sont néfastes ni pour notre croyance, ni pour la vie publique et étaient exercés au niveau des maisons, des villages et des tribus. Les gens ici pratiquaient ces traditions en relation avec les saisons, la pluie, les labours et les semailles, la taille et l’irrigation. D’autres fêtes avaient lieu en automne et d’autres encores célébraient la fin de l’hiver. Ils appelaient le 12 janvier “al- Nahyan” (interdire) car il n’était pas permis de semer après cette date. De telles choses ne sont pas une croyance et ne font pas partie de la foi des gens, mais correspondent à des dates et saisons. En ce qui concerne les visites aux mausolées, elles sont contraires à l’islam ; pourtant, démolir la tombe d’un saint qui était un éminent érudit et qui a répandu les principes de la religion est une mauvaise chose. nous devrions plutôt faire régresser les pratiques qui se déroulent dans son tombeau en prêchant, en servant de guide et en propageant la véritable religion par des bonnes paroles et de bons conseils. Mais porter une barbe, utiliser une brosse à dents et du musc et raccourcir ses vêtements, et dire ensuite que c’est bien et que tout le reste revient à commettre une hérésie, ne fonctionnera pas si on veut prêcher l’islam. Le résultat pour la nation, en termes de fragmentation et de manque de références religieuses, relève de la responsabilité de ceux qui appellent à la guerre sans disposer de la crédibilité nécessaire.

comments

Anonyme Il y a 6 mois

les islamistes comme on les surnomme ils ne doivent pas faire de la politique les religieux doivent -être arbitre car un politicien n’a pas d’état d’âme il est hypocrite, menteur ,voleur ,et j’en passe , un religieux qui fait de la politique n’est pas crédible , il est obligé d’être menteur pour ne pas dévoiler les secrets de l’état , chez nous le mensonge fait partis des kabayer , voir un religieux mentir je ne lui ferait pas confiance .

comments

Anonyme Il y a 6 mois

De quoi s’agit-il de tous ces grabuges …?
Les peuples nord africains vivaient depuis leur islamisation des lois émanant des personnes jouissant de la religion dans leur guise de sévir d’une manière à mettre le peuple à genou à se soumettre aux derviches fanatiques d’abandonner tout progrès et surtout d’éteindre toutes les lumières mêmes celles du tunnel , l’essentiel de rester dans l’obscurité absolue . Est ce normal de garder la meme situation et surtout le peuple s’est émancipé et s’est forgé dans les ateliers des civilisations . Quand meme ,on commence à penser et surtout analyser cette démagogie obscurantiste . la religion quelque soit son nom ou son prophète ,sa destination est similaire à l’autre ,simplement tout dépend des situations auxquelles les peuples se sont retrouvés tel ou tel…
Pour nous autres , les circonstances qui ont fait de nous un peuple musulman tout le monde le sait ( lire Ibnou Khaldoun) . Est ce lorsqu’on parle de la démocratie universelle est acceptée par les islamistes ? Pourquoi récusent-ils tout ce qui est étranger aux musulmans et surtout ils développent l’amour de la haine vers presque le monde entier et pourtant ils dépendent et vivent sous le parapluie scientifique et technologique de ce monde qu’ils haïssaient et je crois bien que le créateur est le père de toute l’humanité ,c’est son choix d’orienter sur telle ou telle chose surtout de quoi jouissent actuellement les peuples du monde en progrès .

comments

Anonyme Il y a 6 mois

En tant qu’observateur de la situation en Libye, je pense que la majorité des problèmes est due à la fierté tribale et au fait de prendre parti pour un groupe contre un autre.

comments

Anonyme Il y a 6 mois

O Arabes, réveillez-vous de votre sommeil.

comments

Anonyme Il y a 6 mois

La Libye appartient aux Libyens. Nous ne serons jamais mieux placés que les Libyens pour exprimer nos opinions ou juger la situation actuelle.

comments

Anonyme Il y a 6 mois

Pourquoi toutes ces attaques contre les salafistes et les islamistes ? Ne doit-on pas plutôt s’unir contre l’Occident qui aspire à détruire nos sociétés avec son idéologie décadente ? Parfois je trouve que ces extrémistes ont raison parce qu’ils sont privés de la participation politique et de la liberté d’exprimer leurs idées et leurs opinions. Leur image est déformée par certains journaux qui prétendent la modernité, et ils sont poursuivis par les services de sécurité. Pour l’amour de Dieu, que peut-on attendre de personnes qui souffrent de ces problèmes ? Ils auront naturellement recours à la violence pour faire leurs preuves. La seule solution est de traiter tout le monde de la même façon quelles que soient leurs idéologies et croyances. On doit recourir au dialogue pour résoudre les problèmes et éliminer les obstacles. Aucune partie ne doit se permettre d’imposer ses programmes et son agenda sur la société au nom de la modernité et de l’ouverture.

comments

beada elhalua 53 Il y a 6 mois

L’idéologie extrémiste vise à anéantir la civilisation, montrer uniquement son propre point de vue, et diffuser ses idées embellies de slogans religieux parmi les jeunes. Cette idéologie appelle au radicalisme et à l’extrémisme dans tous les domaines. Si ces idées et ces tendances ne sont pas reçues par un peuple conscient, elles seront nocives: – en véhiculant une mauvaise image de l’islam; – en altérant la civilisation islamique et son histoire ancienne; – en portant atteinte à l’économie; – en semant la discorde au sein du peuple; – en étant sous-développés sans se soucier du progrès scientifique; – en abandonnant la démocratie et en appliquant le tutelage. Dans ce contexte, il faut suivre les principes de notre religion qui rejette l’extrémisme, encourage la tolérance et fait preuve de manières civilisées.

comments

Anonyme Il y a 6 mois

se qui se passe on lybie si une violence contre le peuple et undanger pour les pay voisin tout façon pour noueo o on algerie on a fermer les frontier avec se paye la pour des raison de securite on lybie il ya des groupe dalqaida qui et au pouvoir alotrs set un danger pour tous

comments

Anonyme Il y a 6 mois

Que Dieu aide tous les peuple en difficulté.

comments

Anonyme Il y a 6 mois

L’extrémisme essaye de tout détruire en employant la violence et la pensée unilatérale. Les gens sont nés libres. La religion est pratiquée pour Allah et non pour les gens. Ainsi, on doit lutter contre les extrémistes parce qu’ils n’appartiennent pas à notre environnement maghrébin. Même l’école malikite à laquelle nous adhérons n’est pas stricte.

comments

Anonyme Il y a 6 mois

Louange à Allah seul. Que la prière et la paix d’Allah soient sur le Prophète Muhammad, des prières dignes de son statut. Le salafisme, avec toutes ses branches et tendances, a fait couler beaucoup d’encre. Je crois que les salafistes appartiennent à l’ère de décadence, c’est-à-dire à l’époque pré-islamique, vu leurs visions rétrogrades de l’Islam. En réalité, l’islam est à la fois nouveau et renouvelable ; c’est une paix globale sans violence physique, verbale ou morale, et sans takfir. Les salafistes sont des pionniers de toutes formes de violence et de domination. Ils ignorent le verset coranique stipulant qu’il n’y a pas de contrainte en religion, et le fait qu’Allah a dit à Son Prophète « Et tu n’es pas un dominateur sur eux ». Louange à Allah. Ils ne peuvent pas comprendre et les combattre est un devoir religieux.

comments

baha.eddine Il y a 6 mois

Un point de vue sur la séparation de la religion et de la politique. Nombre d’intellectuels arabes musulmans et non musulmans sont influencés par l’idée de séparer la religion et la politique, ce qui signifie ne pas assujettir la vie politique des citoyens aux humeurs et au contrôle des prêtres et du clergé, ou à l’influence de différentes doctrines religieuses. Les révolutions démocratiques européennes ont combattu la théocratie alors au pouvoir, qui imposait aux autres un régime fanatique. L’ambition que manifestent les minorités religieuses actives de contribuer, ou de conduire, le processus politique a joué un rôle majeur dans la mise en place de régimes reconnaissant la citoyenneté de tous les citoyens, quelle que soit leur religion. Je pense que cette séparation est apparue dans l’histoire de l’Islam et de ses applications au cours de l’histoire, depuis le premier état civil à Médine immédiatement après la Hijrah et l’établissement du premier état islamique à Médine. Le calendrier islamique débute le jour de la Hijrah, compte-tenu de l’importance historique de ce jour dans l’histoire islamique et la doctrine politique des musulmans. Un important document historique a été approuvé à Médine, définissant les droits de tous les habitants, y compris les Aws, Khazraj, juifs, chrétiens, païens et hypocrites de Médine. Ces droits n’étaient accordés par personne en particulier ; ils constituaient plutôt l’essence de la loi islamique basée sur l’absence de coercition dans le choix d’une religion, et sur la liberté de croyance de tous les citoyens, ainsi que la paix civile entre peuples du livre, de toutes religions. L’appel à l’islam s’est déroulé dans une atmosphère de liberté totale pour toutes les doctrines et croyances. Les musulmans ont établi des alliances, des contrats et des pactes avec les habitants non musulmans de la péninsule arabique. Il s’agissait de conventions et de traités entre musulmans et non musulmans basés sur une authentique solidarité politique. Par exemple, les Bani Khuza’a – à cause de qui le Prophète, paix et prières soient sur lui, a décidé de mettre fin au traité de Hudaybiya et de conquérir la Mecque – étaient pour la plupart des non musulmans, mais ils avaient une alliance de solidarité politique avec les musulmans, concrétisée par leur victoire sur les mécréants Quraysh qui les avaient attaqués. Par conséquent, les choses sont différentes pour les musulmans, et la Charia elle-même reconnaît les droits des non musulmans. Il n’y a ni théologie, ni église ni clergé dans l’islam,

comments

Anonyme Il y a 6 mois

Le salafisme jihadiste est la bonne approche à laquelle adhéraient le Prophète et ses compagnons, que cela vous plaise ou non. Votre haine est très importante étant donné votre amour pour la vie et votre peur de la perdre, tout comme Qouraysh.

comments

Anonyme Il y a 6 mois

L’idéologie extrémiste contribue à enterrer la culture islamique modérée avec des pensées négatives et racistes qui mènent à l’exclusion. Ce qui est étrange est que les extrémistes discutent de la pensée et de la culture islamiques avec vous, et une fois convaincus par vos idées, ou plutôt par les idées islamiques modérées, ils vous comptent immédiatement parmi les mécréants. Ils estiment que les cultures locales sont de mauvaises innovations et des mensonges sans fondement. Ainsi, leur extrémisme enterre la culture locale sous leurs idées extrémistes et racistes.

comments

Anonyme Il y a 6 mois

On est des Arabes, mais on a oublié qui on était. Et donc les frères s’entretuent, les parents tuent leurs enfants, et les voisins s’entretuent aussi. Où est-ce qu’on se situe par rapport à notre religion, l’Islam ?

comments

Au nom d’Allah, le plus Gracieux, le plus Miséricordieux. La Libye d’aujourd’hui, ou plutôt la Libye avec la liberté… Tellement de jeunes rêvaient de jouir d’une liberté totale et de tous les droits qui leur permettent de vivre leurs vies sans crainte, et sans penser qu’ils pourraient être emprisonnés. // Aujourd’hui, grâce à Allah, on s’est débarrassés du tyran et de ses partisans, mais on a aussi découvert que le problème se trouvait en nous. On s’y est mal pris pour planifier la liberté. On disait que le défunt Moamer et ses partisans avaient tort. Est-ce qu’il n’est pas grand temps pour nous de nous réformer nous-mêmes et de construire la Libye de nos rêves ? Mon rêve pour la Libye est qu’elle devienne l’un des meilleurs pays du monde en termes de civilisation, de sciences et d’industrie… Malgré mon jeune âge, je me suis toujours demandé : pourquoi est-ce qu’on n’a pas commencé à construire concrètement la Libye ? Il est vrai qu’on sort juste d’une guerre et qu’on a souffert de destructions, mais même un voyage de milliers de kilomètres commence par un simple pas. Nous demandons à Allah de donner la sécurité à ce pays et à tous les pays musulmans. Merci. Mustafa Mohamed Dernabah.

comments

Anonyme Il y a 6 mois

السلام عليكم..هل كلمة تفكير متطرف تصف وضع جماعه او دوله او ديانه سامحونى فى تعبير دين ايس تطرف عولمه فى معنها الحقيقى تطرف لانها تزدهر على حساب. قيم الاسلاميه دين اسلامى واضح حلال بين وحرام بين

comments

Anonyme Il y a 6 mois

Le véritable salafisme signifie retourner à la pure source, à savoit “le Coran et la Sounna”, sur la base des règles connues dans la jurisprudence, afin d’en dériver des décisions. Salafisme veut dire compréhension des objectifs de la Charia, prise en compte des avantages et des inconvénients, et l’identification ds priorités à des fins de changement. Le salafisme est différent de la perception qu’en a la jeunesse d’aujourd’hui, qui manque d’une bonne compréhension. On doit comprendre le salafisme dans ce sens, car suivre les prédécesseurs signifie identifier, avec une époque où le vrai état islamique était au sommet de la civilisation, ainsi que tous en témoignent. Prenons le cas de l’imam Ibn Taymiyyah, le plus important théoricien salafiste après l’ère des pieux ancêtres ; il a pratiqué la jurisprudence et apporté différents points de vue considérés comme libéraux à son époque, mais qui sont maintenant un symbole de justice et constituent une jurisprudence importante marquée par une analyse approfondie des textes et une compréhension exhaustive de la réalité. Apprendre et comprendre ! On ne peut y arriver qu’en travaillant dur et en tirant parti de l’héritage culturel que nous ont transmis nos vertueux prédécesseurs. O vous qui craignez le salafisme, n’attribuez pas les actions de salafistes autoproclamés aux prédécesseurs de la nation. N’intimidez pas les gens à propos d’un retour à la Charia islamique à cause des erreurs de quelques prêcheurs, alors que le domaine islamique est plein de gens civilisés et compréhensifs qui usent d’un discours islamique ouvert et modéré.

comments

Anonyme Il y a 6 mois

se qui se passe actuellemments dans l’environnement saharien de l’Algérie est la continuité de la colonisation par la franç-afrique. bouté par l’ALN malgré le soutient des troupes de l’otan elle n’assimile pas les leçons de sont passé sanguinaire. quelle sache une chose, les algériens sont et seront les maîtres de leurs destins et du destin de tout les pays limitrophe maroc-mauritanie niger tchad mali lybie -tunisie Sahara occidentale a bon entendeurs salut fraternelle de la révolution algérienne 18301962

comments

Anonyme Il y a 6 mois

Allah guide qui Il veut. On prie Allah d’éteindre ce feu.

comments

Anonyme Il y a 6 mois

Le débat sur cette question peut être abordé de différentes manières : 1) l’extrémisme est une réaction naturelle quand on est face à une opposition. Si vous tentez de m’assiéger, je vous attaquerai de manière irréfléchie, même si ce comportement n’est pas représentatif de ce que je suis. 2) L’extrémisme est un concept élastique, comme beaucoup d’autres. Si on s’entend pour dire que l’extrémisme consiste à se détourner de la modération et à recourir à l’un des deux extrêmes en termes d’attitudes et de comportements, alors il est absolument inacceptable. Et quand on dit inacceptable, on l’entend de manière innée et culturelle… 3) En se basant sur ce qui est dit ci-dessus, l’impact de l’extrémisme sur l’infrastructure culturelle, y compris sur les traditions locales, sera très limité, et il n’y a pas lieu de s’inquiéter. 4) J’aimerais revenir à la détermination de ce concept ; beaucoup de crises sont dues à une incompréhension, souvent voulue et intentionnelle. Cela semble peut-être évident si j’ai un certain historique concernant une idéologie spécifique, et des préjugés envers cette tendance ou une autre, car mon jugement devient alors subjectif…Il est inutile d’entrer davantage dans les détails.

comments

Anonyme Il y a 6 mois

L’extrémisme est une forme de fanatisme tribal, comme l’ethnicité, les coutumes, les traditions, etc. L’extrémisme conduit à des choses indésirables, tels que des comportements hostiles à l’humanité.

comments

Anonyme Il y a 6 mois

On est une nation musulmane et modérée et on ne veut pas du militantisme ni de l’extrémisme.

comments

Anonyme Il y a 6 mois

Anonyme. Les événements actuels en Libye démontrent l’échec du nouveau gouvernement, ainsi que son incapacité à imposer son autorité au peuple, car la majorité des honnêtes Libyens ne reconnaît pas ce gouvernement avec laquelle elle doit débuter. Un grand nombre de rebelles sont revenus sur le droit chemin après avoir pris conscience du complot qui se tramait contre leur pays, avec l’aide de traîtres travaillant pour l’OTAN. On prie Allah de nous débarrasser de ce chagrin, et pour la Libye, qu’elle regagne sa puissance et sa souveraineté, comme avant et même mieux.

comments

Anonyme Il y a 6 mois

L’idéologie salafiste n’est ni une approche unilatérale, ni une forme de pensée témoignant d’une étroitesse d’esprit. C’est plutôt notre perception de cette idéologie qui est étroite. On n’a pas le droit de forger des avis sur cette idéologie en se basant sur nos propres perception et idéologie ou sur notre rejet de cette tendance.

comments

Anonyme Il y a 6 mois

Le salafisme n’élimine pas la pensée individuelle au nom du groupe ; au contraire il active l’idéologie salafiste. C’est le début de la fin.

comments

Anonyme Il y a 6 mois

c qui moi

comments

Anonyme Il y a 6 mois

Au lieu de lui apporter un soutien, ils ternissent davantage une image déjà mauvaise… Je leur souhaite la mort.

comments

Anonyme Il y a 6 mois

thank you et merci c hamza mn tan tan f maro al habib

comments

Anonyme Il y a 6 mois

L’extrémisme dont nous sommes aujourd’hui témoins pèse sur nous ; on veut quelqu’un qui pourrait nous sortir de cette décomposition intellectuelle et morale. Nous nous retrouvons dans une époque où on ne parvient pas à faire la différence entre le bien et le mal malgré les nombreux prédicateurs “nous les remercions pour leurs efforts” on a besoin d’intimidation et peut-être qu’on pourra revenir ensuite à notre religion et à la tradition de notre noble Prophète.

comments

Commentaire supprimé pour violation des conditions de service

comments

Commentaire supprimé pour violation des conditions de service

Publiez vos commentaires immédiatement ! Enregistrer

1800 caractères restants (1800 max)

Entrer les chiffres
Button